Oscar et la Dame Rose

d'après le livre d'Eric-Emmanuel Schmitt
Mise en scène : Lucie Muratet

Avec Pierre Matras

Décor : La Fiancée du Pirate - Régis Friaud
Lumière : Christian Toullec

seul en scène, À partir de 10 ans, 1H30

 

« Cher Dieu,

Je m’appelle Oscar, j’ai dix ans, j’ai foutu le feu
au chat, au chien, à la maison (je crois même
que j’ai grillé les poissons rouges) et c’est la première lettre que je t’envoie parce que jusqu’ici,
à cause de mes études, j’avais pas le temps. »

 

Oscar, 10 ans, séjourne à l’hôpital des enfants.
Sa rencontre avec Mamie-Rose, ancienne catcheuse et bénévole, va illuminer son destin. Elle lui propose d’écrire à Dieu et de faire comme si chaque journée comptait désormais
pour dix ans…
Une amitié singulière naît alors entre Oscar
et la dame rose qui sont loin d’imaginer à quel point cette complicité va bouleverser leur vie.

« Performance brillante pour une pièce qui ne l’est pas moins. »

Les critiques de Romain Moulin 

 

« L’interprétation sensible et lumineuse de Pierre Matras est remarquable.

Frédéric Perez dans overblog.fr 

 

« Ce seul en scène est absolument remarquable, pour ne pas dire sublime, tant la pudeur reste toujours en fil conducteur. »  

S. Berthou dans sesame.events.fr 

 

« Pierre Matras n'en finit pas, scène après scène, d'éblouir par un jeu tout en nuances. Habilement dirigé par Lucie Muratet dans une mise en scène sans fioritures, il est exceptionnel de drôlerie et de sensibilité. 
Le comédien fait passer avec une formidable expressivité toute l'évolution d'Oscar dans son cheminement de sagesse, dans un jeu qui mêle l'innocence, l'espièglerie ainsi qu'une grande mélancolie.»

Froggy's Delight 

 

« L’’interprétation d’Oscar par Pierre MATRAS est intense, elle exprime à la fois la gravité et la naïveté de l’enfant qui étonnamment ne se plaint jamais et est mentalement d’une énergie débordante. 
La mise en scène réaliste et onirique de Lucie MURATET projette l’environnement de l’enfant, une montagne de jouets exorbitante qui peine à abolir le cadre austère d’une chambre d’hôpital. 
Le spectacle est poignant, réaliste et viscéralement optimiste. Carpe diem, ce message est universel ! »

THEATRE AU VENT 

 

« Comment ne pas être admiratif devant l’interprétation magistrale de Pierre Matras qui mériterait un Molière.
Comme dit l’auteur à juste titre, il ne « joue pas l’enfant, il est l’enfant ».
le billet de Bruno

 

« On peut suivre la pièce en fermant les yeux, à la manière des contes que les parents lisent le soir aux enfants, en se laissant guider par sa voix. Le rythme est le même, impeccable et précis, presque haletant. Pierre Matras livre un récit de l'intime extrêmement fort, tout en conservant un certain voile de pudeur. »

Le Figaro

 

«Oscar et la Dame rose» est une pièce magnifique, émouvante, bouleversante, interprétée par un comédien exceptionnel. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte.

Rue du Bac

succés_avignon.png